Valeur U DĂ©finition

Valeur U

Coefficient de transmission thermique

Le coefficient de transmission thermique (coefficient U) est une unité de mesure permettant de connaître la déperdition thermique au niveau d’un élément de construction. Il exprime la quantité de chaleur passant à travers une surface de 1 m² pendant une unité de temps en présence d’une différence de température de 1 kelvin. Plus la valeur du coefficient U est faible, plus la déperdition de chaleur vers l’extérieur est limitée, ce qui se traduit par une réduction sensible de la consommation d’énergie. Pour les vitrages isolants, le coefficient U (désigné par la formule Ug selon la norme de contrôle SN EN 674) est la valeur caractéristique la plus importante. Dans la pratique, il est possible de déterminer avec précision la valeur Ug pour chaque composition de vitrage isolant en utilisant une procédure de calcul certifiée. Il convient de noter que la valeur Ug ne s’applique qu’à la zone dite « non perturbée », c’est-àdire hors influence de la zone de bord (dans laquelle le flux thermique est significativement plus élevé). L’assemblage périphérique est donc non significatif pour la valeur Ug. Il n’entre en ligne de compte que pour le calcul du coefficient U pour l’ensemble de la fenêtre, comprenant le verre et le cadre de la fenêtre. Ce coefficient global correspond à la valeur Uw.

Grâce à des revêtements isolants de grande efficacité, les vitrages isolants SILVERSTAR atteignent des valeurs Ug allant jusqu’à 0,4 W/m²K. Cela correspond à l’isolation d’une paroi en bois d’au moins 25 cm d’épaisseur.

Dans le verre isolant, le transport de chaleur et d’énergie se fait de trois façons différentes :

  • par conduction, Ă  travers les diffĂ©rents verres et Ă  travers le gaz ou l’air prĂ©sent dans les espaces intercalaires ;
  • par convexion, en raison du gaz ou de l’air se dĂ©plaçant dans les espaces intercalaires ;
  • par rayonnement, via la dissipation de chaleur (rayonnement infrarouge Ă  ondes longues) au niveau de la surface du verre.

C’est le rayonnement de chaleur qui contribue le plus à la déperdition de chaleur (env. deuxtiers). Grâce
à des revêtements isolants extrêmement fins et pratiquement invisibles, il est possible d’améliorer de
manière significative le niveau d ’isolation thermique.

Transport d’énergie dans le verre isolant sans revêtement isolant
Transport d’énergie dans le verre isolant sans revêtement isolant
Transport d’énergie dans le verre isolant avec revêtement isolant
Transport d’énergie dans le verre isolant avec revêtement isolant